Jeux de cartes
Définition:


Les jeux de cartes à collectionner ont été inventés en 1993 par Richard Garfield, il désirait concevoir un jeu amusant, portable et rapide. Son jeu devait pouvoir facilement être joué sur le coin d'une table entre deux événements lors d'une convention. Le jeu qu'il créa, Magic: The Gathering, fut un succès immédiat et dépassant ses espérances et celles de sont amis et patron Peter Adkison.



Les Jeux de Cartes à Collectionner comporte 3 aspects très différents qui les différencient des autres sortes de jeux:

L'aspect JEU:

Un Jeu de Cartes à Collectionner comporte des règles qui permettent de jouer. Elles permettent à deux joueurs ou plus, de s'affronter et de démontrer leur habilité stratégique et tactique.



L'aspect CARTE:

Un JCC se distingue des autres jeux de carte traditionnels par la possibilité de personnaliser le paquet de carte avec lequel on va jouer. Un joueur peut ainsi choisir parmi plusieurs centaines, voir milliers, de cartes différentes celles qui vont lui permettre de créer le jeu qu'il désire.



L'aspect COLLECTION:

Un JCC (jeux de carte à collectionner) comporte de nombreuses cartes aux capacités diverses et de rareté variable. Il est donc essentiel de collectionner, par échanges ou achats, les cartes avec lesquelles on veut créer notre paquet de jeu. De plus, ces cartes sont souvent visuellement agréables et certains les recherches uniquement pour ces aspect.



II. INTERVIEW DE RICHARD GARFIELD (De 1995):

J'ai 36 ans. Je n'ai jamais cru que je deviendrais un créateur jeux professionnel, j'ai décidé d'en faire un passe-temps. J'ai pris ce passe temps au sérieux, mais j'ai fait carrière dans les mathématiques. Je crois que mon intérêt pour les mathématiques est né de cette même partie de moi qui m'attire vers les jeux: ma passion pour la résolution de problèmes. J'étais professeur de mathématiques. J'ai toujours créé des jeux en amateur parce que je ne pouvais jamais trouver de jeux qui retiennent mon intérêt. Mike Davis, ami que j'ai rencontré lorsque je travaillais pour Bell Labs, c'est mis en tête de faire publier RoboRally. Il a découvert que c'était une tâche encore plus difficile que je ne me l'imaginais. Durant son périple de plusieurs années, il a rencontré Peter Adkison, le président de WIZARD of the Coast. Depuis cette époque jusqu'à aujourd'hui, il cherchait à développer des jeux, voulais quelque chose de moins cher à produire que RoboRally. C'est pourquoi j'ai conçu Magic. J'ai créé de nombreux autres jeux. Mais aucun n'a pour l'instant été publié! L'idée Magic est issue de 'Rencontre Cosmique'. Les règles de ce jeu étaient relativement simples, mais sa variété était infinie parce que vous jouiez avec une sélection aléatoire de pouvoirs extraterrestres et de cartes spéciales qui pervertissaient ces règles, ce qui donnait un nouveau jeu à chaque partie. Je trouvais fascinant la façon dont une bonne stratégie pour ce jeu reposait sur l'analyse des combinaisons possibles dans l'environnement du moment, et que ces combinaisons étaient presque maîtrisables mais pas totalement. Je pensais que c'était comme cela que la magie devait être, non une science comme on peut en voir décrites dans les livres ou les jeux, toute faite de listes et de formules, mais pas non plus à la merci des lubies de l'auteur ou des joueurs, comme on en trouve dans les pires livres ou les pires jeux. Aussi je me suis mis à concevoir un jeu de cartes dans lequel les cartes pervertiraient les règles. Huit ans plus tard, j'ai trouvé le concept de jeu de cartes à collectionner, l'ai appliqué au jeu sur lequel je travaillais et Magic en résultat. Peter Adkison aimait RoboRally mais pensait avec justesse qu'à cette époque sa compagnie ne pouvait lui rendre justice. La production de jeux de plateau est très coûteuse et Wizard of the Coast était très démuni. Il m'a demandé de faire un jeu qui requerrait moins de matériel et qui pourrait être joué en conventions. Il adora Magic. Quand je lui ai envoyé un prototype trois mois plus tard, le travail à Wizard of the Coast a été interrompu pendant deux semaines. Il pensa que c'était un assez bon indice de la valeur du jeu !


III. L' HISTOIRE Du JCC:

Richard Garfield n’aime peut-être pas beaucoup le côté " collection " du jeu (il ne possède "même pas" de collection complète), mais cela l’a rendu très riche. Son éditeur, Wizard of the coast, est également devenu très riche et est devenu une des plus grosses firmes jamais vues dans le domaine du jeu, grâce aux ventes de Magic. A sa 8ème édition lors de l’écrit de cet article, Magic the gathering est toujours en tête du marché des JCC, et compte des dizaines d’extensions. Des millions de gens y jouent dans le monde, et plus de 6 milliards de cartes ont été vendues à travers le monde. Magic a aussi ses tournois, avec des classements, nationaux, régionaux et internationaux. Le prix de certaines cartes a atteint des milliers d'euros. En tant que jeu (phénomène ludique), Magic the gathering est inégalé et ne le sera sans doute jamais...


Cela n’en était que le début. Un jeu aussi énorme inspira immédiatement une foule incroyable d’imitateurs, avec des degrés d’originalité et d'imitation variables. Richard Garfield lui-même se mit à travailler à trois autres JCC, dont Netrunner, celui qui remporta le plus de succès (rien de comparable à Magic...).

Comme pour les Jeux de Rôles des années 80, chaque film, série TV ou encore BD avait son propre JCC. Il y eut des produits dérivés de Star Wars, Star Trek, Babylon 5, Vampire, Loup-Garou, la Terre du Milieu, The Crow, Highlander, Hercules, Xena, James Bond et d’innombrables autres. Aujourd'hui, ce sont les JCC Pokemon et Yu-Gi-Oh qui inonde le marché.

Deux d’entre eux, Shadowfist et Legend of the Five Rings, inspirèrent des jeux de rôles, et certains JCC étaient conçus pour faire partie intégrante du système de règles des Jeux de rôles.



IV. RICHARD GARFIELD AIME LES CARTE!, POUR PREUVE, ELLES LUI SERVENT MEME DE FAIRE-PART FAMILIAUX ET DEMANDE EN MARIAGE!


Permet à Richard de demander Lily en Mariage. Si la demande est acceptée, les 2 joueurs gagnent la partie; mélangez toutes les cartes en jeu, les 2 bibliothèques et les 2 cimetières ensemble de manière à ne former qu'un seul deck"

Proposal fait partie de l'édition "Spécial occasion", une édition où seul 5 carte on été éditée, dont 3 exclusivement pour Richard Garefield. Les deux autres cartes "Richard Garfield" sont Splendid Genesis et Fraternal Exaltation (cf. plus bas). Cette carte a été créée par Richard Garfield (créateur du jeu, faut-il le préciser?) dans le but de demander sa fiancée (Lily Wu) en mariage lors d'une partie de Magic.

Proposal, LA carte mystère de Magic, en effet, seul Richard Garfield, Lily Wu, Quiton Hoover et quelques très rares privilégiés on eut l'occasion de voir la carte, et donc son illustration.

Selon la légende, Richard a du jouer trois parties avec Lily Wu pour piocher son proposal et le jouer. Et comme par hasard Lily n'avait pas de force of will ni tout autres contre sorts dans son jeu, hé bien elle a été obligée d'accepter

Seule une seule planche de proposal a été imprimée, c'est à dire qu'il existe 9 proposal en tout, dont un a été donné à Quiton Hoover, un à Richard Garfield, un à Lily Wu, pour le reste c' est le néant; personne ne sait. Quiton Hoover avait pour habitude de le montrer dans tous les tournois auquel il participait, mais il se l'est fait dérobée lors d'un pro tour en 1999 à Tokyo.

 
© 2004 Rêves d'Autres Mondes
© Design : yb pour KitGrafik | Intégration PHP/MySQL : Malphas