Soirées enquêtes

Une “ soirée enquête ” est un « espace-temps ludique et convivial caractérisé par une forte activité intellectuelle d’investigation entreprise par les convives ».

Dans les années 20, ce jeu faisait fureur. Le soir, les convives se réunissaient dans une grande pièce. On distribuait une carte à joueur à chacun. Celui qui avait le Roi de pique était l’assassin, celui qui avait le roi de cœur le policier. On faisait le noir complet et l’assassin se déplaçait pour aller toucher une victime de son choix. On rallumait les lumières au bout de quelques minutes et le policier interrogeait tout le monde, y compris la victime, pour découvrir l’assassin.

Aujourd’hui, les "soirées enquêtes" se sont grandement améliorées Sorte de théâtre d’improvisation, chaque participants recevra son personnage, donc le rôle qu’il va incarner plusieurs jours avant la soirée. Il "apprendra" son personnage, cherchera quelques détails vestimentaires, puis lira l’introduction du jeu, lui expliquant le cadre et le contexte dans lesquels la soirée débutera.

Le soir venu, chaque invité se rendra chez l’organisateur et oubliera son nom le temps d’une soirée, jouant son personnage, discutant avec les autres joueurs dans l’espoir d’atteindre le but fixé à son personnage (découvrir l’assassin, voler la combinaison du coffre etc.).

Ces soirées-enquête proposent des ambiances variées : Une île mystérieuse dans l’ambiance des 10 petits nègres, la villa sud-américaine d’un archéologue mort dans la nuit, un sous-marin dans le Loch Ness la nuit de la Saint sylvestre etc. Appelées à grandement se développer, ces jeux proposent de passer une excellente soirée dépaysante.

Au cours de cette soirée, les dits convives, incarnant chacun un personnage particulier, seront plongés dans une intrigue dont ils ne devinent que des bribes et qu’il s’agira d’élucider par l’intermédiaire d’indices disséminés ça et là ou détenus par l’un ou l’autre des personnages.

Au fil des interactions entre les joueurs, certains parviendront peut-être à se faire une idée relativement claire des tenants et des aboutissants de l’intrigue et pourront ainsi agir sur son déroulement en fonction de leurs intérêts particuliers.

Votre personnage est le défi de votre soirée… Il est profond, complexe, impliqué et investi dans l’intrigue selon des intérêts qui lui sont propres…

Il est l’un des auteurs qui écrivent le récit de cette histoire au destin incertain… Il doit exister dans toute sa complexité et marquer l’intrigue de sa présence par ses choix et ses actions…

Il vous incombe d’incarner ce personnage, de lui donner vie et de l’assumer au travers de ses relations avec les autres personnages…

A la fois jeu de réflexion et de relations, la soirée enquête vous permettra de puiser en vous des ressources insoupçonnées pour peu que vous les laissiez s’exprimer.



Historique


Les enfants ont toujours aimé jouer à se glisser dans la peau de quelqu’un d’autre; ils se représentent alors dans un monde imaginaire de cow-boys et d’indiens, de docteurs et de malades, de gendarmes et de voleurs, de papas et de mamans, de héros de B.D. ou de cinéma... Le principe du jeu de rôle grandeur nature existait bien avant Donjons & Dragons™.


Au XVIIe siècle, en France, la Marquise de Sévigné organisait des "soirées-mystère" au cours desquelles ses invités devaient résoudre l’énigme qu’elle leur avait posée.
Dans les années ’60, des hôtels de luxe de la côte sud de l’Angleterre organisaient les premières murder parties, inspirées des romans d’Agatha Christie. Le temps d’un week-end, les hôtes fortunés jouaient le rôle d’un(e) détective – sans toutefois être vraiment impliqués – et essayaient d’élucider une énigme mise en scène par des acteurs glissés parmi le personnel et les hôtes de l’hôtel.

A la même époque, des jeux appelés « Killer » ont vu le jour dans les milieux universitaires américains, inspirés par la nouvelle de Robert Sheckley, « La septième victime » qui fut adaptée au cinéma par Carlo Ponti en 1965. Les joueurs prenaient une part active au jeu, mais leur rôle en tant que tel se limitait à celui de tueur ou de tué…

 
© 2004 Rêves d'Autres Mondes
© Design : yb pour KitGrafik | Intégration PHP/MySQL : Malphas